Responsable de fabrication et/ou de conditionnement


Le responsable de fabrication et/ou de conditionnement met en oeuvre de la stratégie de production sur un secteur donné dans le respect de la réglementation et de la qualité, des règles d'hygiène et sécurité, environnement des coûts et délais prévus.

Autres dénominations
■ Chef de service de fabrication et/ou conditionnement ■ Responsable d'un service de production ■ Manufacturing manager
 

 

Activités
clés
Compétences
clés
Profil de
recrutement
Passerelles
métiers
Formations
recommandées
Formations
possibles
Evolution
métiers
Activités clés
  • Organisation et planification des activités de production
  • Arbitrage et allocation de moyens / ressources (humains, financiers, délais, matériels...) pour la production
  • Gestion des ressources humaines de son organisation (recrutement, évaluation, formation...)
  • Mise en oeuvre des actions nécessaires au respect de la qualité, des délais et des coûts dans le service et proposition d'amélioration
  • Définition et contrôle des tableaux de bord de production (productivité, qualité, taux de service clients...)
  • Contrôle de l'application de la réglementation en matière de production et des règles d'hygiène et sécurité et environnement
  • Vérification de la qualification des équipements et des personnes
  • Définition des besoins d' investissements dans son secteur de production
  • Analyse et correction du plan directeur de production de son secteur
  • Animation des actions d'améliorations continues
  • Réponse aux audits qualité et aux questions de l'administration ou des autorités de tutelle
     
Compétences clés
  • Animer, motiver et mobiliser une équipe de collaborateurs
  • Définir des priorités d'action et d'allocation de moyens / ressources / délais
  • Travailler en équipes pluridisciplinaires et éventuellement internationales
  • Optimiser l'organisation du travail, les processus de travail, les moyens utilis2s, planifier et en évaluer les résultats
  • Evaluer l'application de la réglementation, des procédures et/ou des règles d'hygiène et sécurité et d'environnement et proposer des améliorations
  • Rédiger un cahier des charges
  • Optimiser les méthodes et les procédés de fabrication et conditionnement
  • Utiliser des logiciels industriels
  • Négocier des délais, budgets (...) et les périodes d'intervention de la maintenance
  • Traiter rapidement des dysfonctionnements en production (économiques, techniques, humains)
  • Analyser les tableaux de bord de production
  • Communiquer, lire et rédiger des documents techniques, des rapports, des notes - en anglais
  • Anticiper et estimer les besoins techniques et humains à court et moyen termes et les conséquences sur les investissements
  • Evaluer, développer et reconnaitre les collaborateurs de son organisation
     
Profil de recrutement
  • Pharmacien
  • Ingénieur
     

Expérience demandée :

Métier réservé aux personnes expérimentées.


Passerelles métiers

Directeur de production

Formations recommandées
Evolution métiers

Les métiers de la production sont confrontés aux évolutions technologiques et à l’informatisation croissante des équipements de fabrication et de conditionnement, avec pour conséquence des compétences techniques renforcées en automatisme, électronique et mécanique, ainsi qu’en maintenance de premier niveau. La polycompétence devient la règle.

Compte tenu du coût des chaînes de fabrication automatisées, les entreprises cherchent à maximiser l’utilisation des équipements. La tendance est à la généralisation du travail en continu, avec des roulements d’équipes (3x8, 5x8) imposant des changements de rythme de travail.

La performance industrielle est recherchée par une optimisation des investissements et des processus. Celle-ci présuppose pour chaque cadre de production de maîtriser les bases de la gestion financière.

Cette recherche de performance devient l’affaire de tous : avec la mise en place d’un suivi des indicateurs au niveau de chaque ligne de fabrication et de chaque équipe, les salariés sont associés à l’analyse des performances (amélioration du niveau de qualité des produits, réduction du taux de panne des équipements, réduction des pertes matières…), à l’identification des problèmes et à la recherche de solutions d’amélioration.

Par ailleurs, les nouvelles générations de produits de santé nécessitent le développement de techniques spécifiques de fabrication et d’adapter les compétences en conséquence comme le génie biologique, l’utilisation des nanotechnologies, la maîtrise des procédés de bioproduction et de méthodes de conduite de process sophistiquées.

Date de dernière mise à jour : 24/03/2016