Gestionnaire appel d’offres


Le gestionnaire appel d'offres analyse les appels d'offres et en pilote la réponse avec les interlocuteurs internes et externes

Autres dénominations

Assistant commercial

Activités
clés
Compétences
clés
Profil de
recrutement
Formations
recommandées
Formations
possibles
Secteurs
concernés
Evolution
métiers
Activités clés
  • Identification des annonces officielles de marchés publics
  • Analyse technique et administrative des cahiers des charges
  • Proposition des dossiers à traiter
  • Constitution et suivi des dossiers, en collaboration avec différents services, jusqu'à leur livraison (dans des délais contraints)
  • Gestion des reconductions de marchés
  • Gestion des bases de données (fichiers clients, groupements)
  • Analyse et enregistrement des réponses clients
  • Réalisation de statistiques des ventes
     
Compétences clés

Capacité à :

  • Respecter des délais contraints
  • Identifier rapidement les dossiers et les cahiers des charges adéquats
  • Enregistrer les cahiers des charges et envoyer les réponses
  • Mobiliser et coordonner les différents participants à la rédaction de la proposition commerciale
  • Contrôler la conformité des éléments constitutifs du dossier de réponse au regard du cahier des charges et les assembler avec rigueur
  • Maîtriser les connaissances élémentaires liées à l'environnement de santé
  • Maîtriser les procédures d'achat publiques et privées, voire européennes
     
Profil de recrutement
  • Tous secteurs
    • Initiale : Bac +2 (DUT, BTS) Action commerciale/ventes à Master
  • Spécificités sectorielles
    • Technologies et dispositifs médicaux
    • Optique
    • Diagnostic in vitro
    • Répartition pharmaceutique

Expérience demandée :

Le métier de gestionnaire appels d'offres est accessible aux débutants.


Formations recommandées
Secteurs concernés

Spécificités sectorielles

Diagnostic in vitro : un responsable appels d’offres (niveau bac+5) prend en charge la réponse aux appels d’offres.


Evolution métiers

La recherche du service rendu aux patients conduit à renforcer les compétences scientifiques des personnels en contact avec les prescripteurs. Cette évolution se double du renforcement d’une posture de conseil qui doit dépasser la simple présentation produits. Est recherchée une relation d’accompagnement et d’information médicale sur le bon usage à la fois thérapeutique mais aussi économique des produits de santé.

La diversification des professionnels de santé impliqués pousse à développer des compétences spécifiques en fonction des publics adressés :

  • capacité à établir une relation partenariale avec les décideurs des grands comptes et à gérer une relation de long terme,
  • capacité à négocier des contrats avec des acheteurs hospitaliers et des centrales d’achat, dans un contexte de pression sur les prix et de concentration des acteurs,
  • capacité à développer des relations de proximité au sein de la pluralité des professionnels de santé et prescripteurs (médecins, pharmaciens d’of?cine, CRAM, ARS…),
  • capacité à proposer des services aux professionnels de santé autour de l’éducation thérapeutique du patient, de la gestion des matériels médicaux…

Date de dernière mise à jour : 11/01/2016