Fiche metier

Directeur de site industriel


Le directeur de site industriel définit et met en oeuvre la stratégie industrielle afin d'assurer la mise à disposition des produits du site dans le respect de la réglementation et de la qualité, des coûts et des délais prévus.

Autres dénominations
■ Directeur industriel ■ Directeur d'établissement ■ Directeur des opérations industrielles ■ Plant manager
 
Activités
clés
Compétences
clés
Profil de
recrutement
Passerelles
métiers
Formations
recommandées
Formations
possibles
Evolution
métiers
Activités clés
  • Conception, organisation et mise en place des actions nécessaires à l'activité du site industriel
  • Gestion de l'équilibre économique du site industriel
  • Définition de la politique hygiène et sécurité et environnement et contrôle de son application
  • Représentation de l'entreprise auprès des parties prenantes notamment auprès des autorités de tutelle (DRIRE, URSAFF...) et autres administrations (AFSSAPS...)
  • Définition, mise en oeuvre et coordination de la stratégie de production avec tous les services associés
  • Arbitrage et réallocation des moyens / ressources (humains, financiers, délais, matériels...) en fonction des résultats et de la stratégie
  • Définition et gestion du budget du site
  • Coordination des différentes activités et services du site industriel
  • Relations professionnelles avec l'environnement local (communes, préfet...)
  • Gestion des relations sociales sur le site industriel (CE, CHSCT...)
  • Réponse aux audits qualité et aux questions de l'administration
     
Compétences clés
  • Définir des priorités d'action et d'allocation de moyens / ressources / délais
  • Négocier en interne sur la stratégie industrielle et l'allocation de moyens / ressources
  • Développer et entretenir des relations professionnelles dans la région et avec les autorités de tutelle
  • Animer le conseil de direction et motiver les équipes
  • Gérer les relations sociales sur le site industriel
  • Mobiliser les équipes autour d'un projet fédérateur
  • Anticiper et interpréter les évolutions de l'environnement industriel et les opportunités
  • Evaluer l'application de la réglementation, des procédures et/ou des règles d'hygiène et sécurité et proposer des améliorations
  • Définir des budgets prévisionnels et des retours sur investissements
  • Négocier avec les administrations
     
Profil de recrutement
  • Pharmacien
  • Master 2 `gestion`, `commerce`
  • Ingénieur
     

 


Expérience demandée :

Métier réservé aux personnes expérimentées.


Passerelles métiers

Directeur de production

Formations recommandées
Evolution métiers

Les métiers de la production sont confrontés aux évolutions technologiques et à l’informatisation croissante des équipements de fabrication et de conditionnement, avec pour conséquence des compétences techniques renforcées en automatisme, électronique et mécanique, ainsi qu’en maintenance de premier niveau. La polycompétence devient la règle.

Compte tenu du coût des chaînes de fabrication automatisées, les entreprises cherchent à maximiser l’utilisation des équipements. La tendance est à la généralisation du travail en continu, avec des roulements d’équipes (3x8, 5x8) imposant des changements de rythme de travail.

La performance industrielle est recherchée par une optimisation des investissements et des processus. Celle-ci présuppose pour chaque cadre de production de maîtriser les bases de la gestion financière.

Cette recherche de performance devient l’affaire de tous : avec la mise en place d’un suivi des indicateurs au niveau de chaque ligne de fabrication et de chaque équipe, les salariés sont associés à l’analyse des performances (amélioration du niveau de qualité des produits, réduction du taux de panne des équipements, réduction des pertes matières…), à l’identification des problèmes et à la recherche de solutions d’amélioration.

Par ailleurs, les nouvelles générations de produits de santé nécessitent le développement de techniques spécifiques de fabrication et d’adapter les compétences en conséquence comme le génie biologique, l’utilisation des nanotechnologies, la maîtrise des procédés de bioproduction et de méthodes de conduite de process sophistiquées.

Date de dernière mise à jour : 07/04/2016