LE HUB DES MÉTIERS ET FORMATIONS/SUP DES INDUSTRIES DE SANTÉ

Les médicaments à usage humain

Face aux grands progrès thérapeutiques de notre temps, la vocation des entreprises du médicament est de développer, produire et diffuser les médicaments humains et les vaccins nécessaires à la vie et au bien-être. Le médicament n’est pas un produit anodin. Il répond à une définition précise, obéit à une réglementation très stricte, et s’inscrit dans un circuit hautement qualifié et surveillé.

Chiffres clés :
-    103 900 salariés
-    51 milliards d’euros de chiffre d’affaires
-    12 000 recrutements en moyenne par an depuis 10 ans, dont un quart de jeunes
-    65,4% des salariés ont eu accès à la formation tout au long de la vie en 2010, contre 43,5 % dans les autres industries

La production de l’industrie pharmaceutique française occupe une place prépondérante, non seulement dans le monde, mais surtout en Europe : la France est ainsi l’un des tous premiers producteurs européen de médicaments. Toutefois, elle doit faire face à une forte concurrence de la part de l’Allemagne, du Royaume-Uni, de la Suisse et depuis peu de l’Irlande.

Le chiffre d’affaire du secteur pharmaceutique français s’élève à 51 milliards d’euros en 2010, dont 47% sont réalisés à l’exportation.

Le médicament occupe le 4e rang des secteurs industriels en termes d’excédent commercial français, contribuant de façon très importante à la réduction du déficit de la balance commerciale du pays. Ces bonnes performances permettent au secteur pharmaceutique français d’investir massivement dans la production (1,1 milliards d’euros), mais aussi dans la recherche et développement (5,1 milliards d’euros).

Ces choix stratégiques ont été créateurs d’emplois. Ainsi, le secteur français du médicament à usage humain compte en 2010 103 900 emplois directs, dont près de 14 5000 collaborateurs en R&D, et il induit près de 194 000 emplois indirects. Cette politique industrielle place la filière de l’industrie pharmaceutique française au même niveau que les filières industrielles françaises les plus puissantes



Un nombre important de PMI mais des emplois fortement concentrés dans les grandes entreprises


Des atouts pour l’innovation et l’économie : des effectifs de R&D et de Production importants


Une part importante de la production dans les recrutements.