Master sciences du génome et des organismes spécialité génomique et génétique statistique Université d’Evry-Val-d’Essonne

Master sciences du génome et des organismes
spécialité génomique et génétique statistique

       Voir sur la carte                   En savoir plus
PrésentationObjectifDébouchésExemple(s) de métier(s)
Présentation

Les diplômés de la spécialité « Génomique et Génétique Statistique » pourront participer à la recherche fondamentale et appliquée en génomique, transcriptomique, protéomique, métabolomique dans le cadre de l'étude des pathologies humaines à des fins préventives, diagnostiques et pronostiques. Plus particulièrement, l'objectif de cette spécialité est de former au domaine de la génétique épidémiologique et de la génétique statistique par l'acquisition des compétences nécessaires à l'analyse de données génomiques, transcriptomiques, protéomiques ou métabolomiques
 

Objectif

A l'issue de ce Master, les diplômés seront capables de conduire de manière autonome des analyses statistiques grâce d'une part aux enseignements théoriques dispensés et d'autre part aux enseignements permettant de pratiquer les logiciels d'analyse génétiques (compétences de niveau II). Les diplômés auront également acquis les bases nécessaires pour développer des méthodes statistiques nouvelles permettant d'appréhender au mieux la masse d'information nouvelle disponible sur le génome, le transcriptome, etc (compétences de niveau III).

Débouchés

Secteurs de l'enseignement ou de la recherche (publique ou privée) dans le domaine de la Santé Publique, entreprises de Bio-technologie, plateformes de génomique/transcriptomique/protéomique.

Les diplômés peuvent exercer dans de nombreux secteurs d'activités des emplois de cadres, ingénieurs d'étude ou de recherche, chercheurs, enseignants chercheurs, capables de s'adapter aux évolutions des besoins dans les champs couverts par la spécialité Génomique et Génétique Statistique voire de les anticiper. Ils exerceront principalement leurs activités de recherche dans les domaines de la Génétique Epidémiologique, du conseil génétique ou des Bio-technologies.

De façon plus précise, en ce qui concerne les chercheurs :

  • Chercheurs maîtrisant suffisamment les méthodes pour les utiliser de façon autonome dans leurs recherches (généralement médecins, biologistes, généticiens, ) ;
  • Chercheurs pouvant développer des méthodes statistiques nouvelles permettant d'appréhender au mieux la masse d'information nouvelle disponible sur le génome (plus généralement biomathématicien, biostatisticien, bioinformaticien)
Exemple(s) de métier(s)
  • Responsable biométrie


Date de dernière mise à jour : 07/04/2014


Nous signaler une erreur, un oubli
Contacter monorientationenligne.fr (service d'aide personnalisé de l'Onisep, par mail ou t'chat)