Master biologie, santé, sciences du médicament spécialité recherche et ingénierie en biosanté Université de Poitiers

Master biologie, santé, sciences du médicament
spécialité recherche et ingénierie en biosanté

ObjectifProgrammeDébouchésExemple(s) de métier(s)
Objectif

3 niveaux de mise en œuvre sont précisés : I (avec encadrement) ; II (en autonomie) ; III (capacité à transmettre, voire à innover

Compétences transversales

Compétences organisationnelles :

  • Travailler en autonomie (III) : établir des priorités, gérer son temps, s’auto-évaluer, élaborer un projet personnel de formation
  • Utiliser les technologies de l’information et de la communication (III)
  • Effectuer une recherche d’information (III) : préciser l’objet de la recherche, identifier les modes d’accès, analyser la pertinence, expliquer et transmettre
  • Mettre en œuvre un projet (III) : définir les objectifs et le contexte, réaliser et évaluer l’action
  • Réaliser une étude (III) : poser une problématique ; construire et développer une argumentation ; interpréter les résultats ; élaborer une synthèse ; proposer des prolongements

Compétences relationnelles :

  • Communiquer (III) : rédiger clairement, préparer des supports de communication adaptés, prendre la parole en public et commenter des supports, communiquer en anglais (compréhension et expression écrites et orales : niveau B2, voire C1)
  • Travailler en équipe (III) : s’intégrer, se positionner, collaborer
  • S’intégrer dans un milieu professionnel (III) : identifier ses compétences et les communiquer, situer une entreprise ou une organisation dans son contexte socio-économique, identifier les personnes ressources et les diverses fonctions d’une organisation, se situer dans un environnement hiérarchique et fonctionnel, respecter les procédures, la législation et les normes de sécurité

Compétences scientifiques générales

  • Connaître et respecter les réglementations et respecter l’éthique scientifique (III)
  • Faire preuve de capacité d’abstraction (III)
  • Analyser une situation complexe (III)
  • Adopter une approche pluridisciplinaire (III)
  • Mettre en œuvre une démarche expérimentale (III) : utiliser les appareils et les techniques de mesure les plus courants ; identifier les sources d’erreur ; analyser des données expérimentales et envisager leur modélisation ; valider un modèle par comparaison de ses prévisions aux résultats expérimentaux ; apprécier les limites de validité d’un modèle ; résoudre par approximations successives un problème complexe
  • Utiliser des logiciels d’acquisition et d’analyse de données (III)
  • Utiliser des outils mathématiques et statistiques (II ou III)

Compétences disciplinaires spécifiques

  • Utiliser des logiciels de bio informatique (II) : modélisation et traitement du signal, construction phylogénétique, alignement de séquences,…
  • Manipuler les tests statistiques de base (III)
  • Utiliser les principaux instruments de mesure (pH mètre, instruments d’optique …) (III)
  • Interpréter des clichés de microscopie photonique (III) et électronique (II)
  • Manipuler les concepts de concentration et préparer des solutions (tampons, dilutions …) (III)
  • Manipuler des organismes vivants (III) : dissections, échantillonnage de tissus,…
  • Identifier et caractériser les organismes vivants et leur cycle de reproduction (III)
  • Utiliser des techniques de biologie moléculaire : extraction de plasmide (III) ; dosage de protéines et de glucides (III) ; dosage d’activité enzymatique (III) ; PCR (III) ; carte de restriction (III) ; méthodes de purification et de séparation, protéines et ADN/ARN (III) ADN recombinant (III), clonage de gènes (II)
  • Utiliser des techniques de génétique (II) : transformation, analyse de mutants, transgénèse, mutagénèse, étiquetage génétique,…)
  • Utiliser des techniques de biologie cellulaire (II voire III) : hybridation in situ, techniques immunologiques, culture de cellules et caractérisation, isolement, fractionnement cellulaire
  • Utiliser des techniques de biochimie (III) : méthodes de séparation et purification, dosage et analyse spectrophotométriques
  • Interpréter un enregistrement électrophysiologique (II voire III)
  • Utiliser un dispositif expérimental sur un animal entier ou un organe isolé (II voire III)
  • Analyse comportementale et physiologique sur animal entier
     
Programme

Cette spécialité se décline en deux orientations se différenciant par leurs objectifs professionnels, l'une préparant aux métiers de la recherche (physiologie, neurosciences, biologie cellulaire et moléculaire) et l'autre à finalité plus industrielle (génie cellulaire).

Débouchés

Secteurs d'activité :

  • Grands organismes de recherche (731)
  • Industrie pharmaceutique (244)
  • Industrie cosmétique (245)
  • Activités de contrôle, analyse, essais techniques dans le domaine de la biologie-santé (743)

La spécialité Recherche et Ingénierie en Biosanté (RIB) permet soit d’accéder aux formations de docteurs (parcours Recherche Physiologie, Neurosciences, Biologie Cellulaire et Moléculaire (PNBCM) et éventuellement Génie Cellulaire (GCell) soit de candidater directement (parcours GCell et éventuellement recherche PNBCM) dans le secteur de la Recherche, du Développement et de la Production dans le domaine de la Biologie Santé, incluant les secteurs du médicament, de la cosmétologie, des biotechnologies et du biomédical.

Métiers visés :

Après poursuite d’études (ex doctorat) :

  • Chercheur ; Enseignant-chercheur ; ingénieur de recherches ; chef de projet dans les secteurs de la santé (médicament, cosmétologie), de l’agroalimentaire et des biotechnologies, dans la recherche et le développement, la production, le contrôle qualité et la validation ; ingénieur police scientifique

Accès direct

  • Cadre technique, chef de projet dans les industries de la santé, et tout particulièrement les entreprises du médicament, dans le domaine de la Recherche et du développement, de la Production, du Contrôle Qualité et de la Validation (Chargé/Chargée de recherches fondamentales ou appliquées, Cadre technique d'études-recherche-développement de l'industrie, Chargé/Chargée de recherche, Chargé/Chargée de mission en recherche et développement, Auditeur qualité)
  • Responsable dans le domaine des Essais Cliniques, tant dans les laboratoires pharmaceutiques que chez les sociétés prestataires de services (CRO) ou le secteur hospitalier
  • Consultant, cadre technique ou chef de projet dans les sociétés prestataires de service associées au secteur biologie-santé, tant en maîtrise d’œuvre qu’en assistance à maîtrise d’ouvrage : prestataires de services en analyses pré-cliniques et cliniques, prestataires en études génomiques et protéomiques, consultants en organisation (gestion de projet, accompagnement du changement, etc.), en qualité, en validation, en propriété industrielle…
  • Cadre technique, cadre technico-commercial ou chef de projet dans les sociétés éditrices de solutions matérielles et logicielles à destination du secteur biologie-santé (entreprises du médicament, cosmétique, secteur biomédical, etc.)
Exemple(s) de métier(s)
  • Attaché de recherche clinique manager
  • Chargé d'études cliniques


Date de dernière mise à jour : 15/06/2015


Nous signaler une erreur, un oubli
Contacter monorientationenligne.fr (service d'aide personnalisé de l'Onisep, par mail ou t'chat)