CAP décolletage : opérateur régleur en décolletage

CAP décolletage : opérateur régleur en décolletage

       Voir sur la carte                   En savoir plus
PrésentationObjectifProgrammePoursuite d'étudesDébouchésExemple(s) de métier(s)
Présentation

Programmer, régler, suivre et contrôler la fabrication automatique et à grande vitesse de pièces de haute précision : le décolleteur est un véritable technicien-régleur sur machines.

Objectif

La compétence essentielle du titulaire du CAP décolletage réside dans la mise en oeuvre et la conduite des tours à décolleter automatiques et des machines de reprise. Son activité consiste à fabriquer des pièces de petites dimensions (vis, boulons, écrous…) à partir de barres en acier ou en laiton, parfois en plastique. Il sait décoder et analyser les dessins de définition des pièces et les gammes de fabrication. Il choisit les outils les plus adaptés et les monte sur le tour, calcule les vitesses de coupe et de rotation, lance et surveille la production. Il vérifie ensuite la conformité des pièces au projet et assure la maintenance de premier niveau de son outil de travail.

Les diplômés peuvent travailler dans les entreprises de décolletage ou dans les ateliers de fabrication des industries mécaniques (automobile, aéronautique, équipements industriels…).

Programme

Génération : cinématique des machines (mouvements de rotation et de translation), cinématique de la génération des surfaces obtenues par combinaison de ces mouvements.

Processus de fabrication : décodage d'un dessin de définition, organisation de la fabrication, mise en position de la pièce, organisation de la reprise, techniques d'usinage.

Coupe des matériaux : outils de coupe, géométrie de l'outil de coupe, cinématique de la coupe, connaissance des matériaux.

Programmation : repères, décodage d'un programme, codage en programmation manuelle.

Liaisons pièces et outils / machines : moyens et systèmes de liaison, mise en position des pièces et des barres, maintien en position des pièces et des barres.

Contrôle et qualité : décodage d'un dessin de définition, moyens de mesurage, réglage, préréglage, contrôle, géométrie du mesurage, gestion de la qualité.

Organisation fonctionnelle d'un système : organisation des systèmes, notions élémentaires de commande numérique.

Organisation et gestion de la production : sécurité, organisation du poste, gestion de la production, coût de la fabrication, communication.

Etablissement des cames : décodage des formes, repérage des montées et des chutes, tracé du développé des cames.

Maintenance : action préventive (circuit de graissage, circuit hydraulique).

Formation en milieu professionnel: 12 semaines

Poursuite d'études

Le CAP Décolletage permet une insertion directe dans la vie active, particulièrement dans ce secteur qui manque chroniquement de personnels qualifiés.

Cependant les poursuites d'études sont possibles, et de fait majoritaires, essentiellement en mention complémentaire ou en bac pro.

Débouchés

Les objectifs :

Le décolletage est une technique d'usinage par enlèvement de métal, réalisé en série et à grande vitesse à partir de barres de toutes sortes de métaux, voire de matériaux composites. Le travail est effectué par des tours à décolleter dont les opérations sont commandées de façon traditionnelle par un système mécanique de cames, ou de plus en plus par programmation numérique.

Les pièces réalisées sont des éléments de forme cylindrique de petites ou moyennes dimensions (à l'origine, il s'agissait essentiellement de vis et d'axes pour l'horlogerie) mais de haute précision. La plupart sont assemblées au sein d'ensembles mécaniques utilisés dans de très nombreux secteurs d'activité.

Le CAP Décolletage est le diplôme de premier niveau d'une filière de formation qui comporte également bac pro, BTS et licence professionnelle. Il permet d'accéder à des fonctions d'opérateur régleur.

Le travail de l'opérateur, du fait de l'automatisation, se concentre sur la programmation et les réglages préalables, l'affûtage et le montage des outils, l'alimentation en matière première, la surveillance des processus, le contrôle de la qualité, ainsi que sur la maintenance préventive et de premier niveau.

Les débouchés :

Les pièces issues du décolletage sont partout : du simple stylo ou briquet au sous-marin nucléaire en passant par le téléphone portable ou l'appareil photo numérique.

Les principaux débouchés de l'industrie du décolletage sont les secteurs de l'automobile, de l'aéronautique, de l'aérospatial, du médical, de l'électronique, de l'électroménager, de la connectique, du machinisme agricole, du bâtiment et des travaux publics, de l'armement, de l'industrie électrique et nucléaire.

La France est le leader mondial du décolletage avec un petit millier d'entreprises employant près de 20 000 salariés. Même si le décolletage est présent dans de nombreuses régions, 65% des entreprises sont installées en Haute-Savoie, particulièrement dans la haute vallée de l'Arve, non loin du Mont-Blanc.

Le décolletage est un procédé d'usinage de précision de fabrication de pièces mécaniques sur des machines-outils de hautes technologies.

Exemple(s) de métier(s)
  • Régleur


Date de dernière mise à jour : 31/05/2011


Nous signaler une erreur, un oubli
Contacter monorientationenligne.fr (service d'aide personnalisé de l'Onisep, par mail ou t'chat)