La formation par apprentissage

 

  • Nom : La formation par apprentissage
  • Région : Ile-de-France
  • Adresse : Toute la France
  • Action : Retours de recruteurs et de jeunes issus de différents niveaux de qualification en poste depuis plus d’un an en formation par alternance.

Pour assurer sur tout le territoire français la préparation aux métiers de l’industrie pharmaceutique, le MIS’Apprentissage soutien des formations par apprentissage répondant à des besoins en compétences des entreprises du secteur. Ces formations diplômantes sont reconnues comme une voie d’excellence par les recruteurs et par les jeunes. Accessibles à divers niveaux de qualification, elles conjuguent les atouts d’une formation rémunérée, d’une immersion encadrée dans le monde de l’entreprise et de solides perspectives de recrutement.

 

Résumé

Alternant enseignements théoriques et expérience professionnelle en entreprise, la formation par apprentissage offre, aux jeunes issus de différents niveaux de qualification (BTS, DEUST, licence ou master professionnel), la possibilité d’obtenir un diplôme en correspondance avec un large choix de métiers. Recruteurs et étudiants s’accordent sur les nombreux avantages de la formation par alternance comparée à un cursus classique.

Etudiant et rémunéré

Être rémunéré et bénéficier de la gratuité des frais de formation n’est pas négligeable. L’apprenti perçoit un salaire pour son travail, calculé par rapport à son âge et à son niveau de formation, tout en préparant son diplôme. Etre indépendant financièrement en étant étudiant est perçu pour beaucoup comme indéniablement valorisant.

Une immersion professionnelle

A la différence des stages de courtes durées, la formation en alternance favorise lors des périodes en entreprise une réelle intégration dans le monde du travail. Au cours de cette première expérience professionnelle, les jeunes mettent en oeuvre d’une part l’enseignement pédagogique qu’ils ont reçu, et se familiarisent également aux enjeux du poste et des missions qui leur sont confiées. En charge du recrutement des stagiaires pour la filière Roche pharma, Robin Finotto, responsable Relations Ecoles/Campus Manager constate que les étudiants en apprentissage bénéficient d’une meilleure vision d’ensemble. « Ils ont vu ce qui se passe au sein d’une équipe pendant toute une année. Cela nous permet de leur donner des projets mieux répartis dans le temps. C’est beaucoup plus pertinent que d’avoir quelqu’un sur 6 mois qui ne pourra suivre qu’une partie du dossier. »

« Si les étudiants ont parfois du mal à s’imposer dans l’entreprise au début de leur cursus, leur immersion à temps plein en fin de formation ne fait plus de doute » précise Tiphaine Lezé, diplômée du Master Pro Droit des industries des produits de santé à l’Université Paris Descartes. « Nos maîtres de stage savent qu’ils peuvent nous appeler à tout moment, que nous suivons les dossiers même lorsque nous sommes en cours. Nous sommes considérés comme responsable de notre mission et pas comme un simple stagiaire.»

Au-delà de la mise en application de l’enseignement pédagogique, la transmission du savoir-vivre en entreprise fait également partie de la découverte du monde du travail. « J’y ai appris la rigueur et à identifier le bon interlocuteur, c’était vraiment entrer au cœur de l’entreprise. Mon N+1 était très à cheval là-dessus et m’a beaucoup appris sur la manière de se comporter en entreprise » retient Tiphaine qui a fait ses premiers pas en entreprise au sein des Laboratoires Servier.

L’attractivité des alternants pour les recruteurs

A l’issue de leur cursus, les managers qui ont suivi ces étudiants constatent à quel point ces derniers ont gagné en autonomie. « Des jeunes professionnels beaucoup plus matures dans leurs démarches et dans leur discours professionnel qui après une première expérience professionnelle significative représentent une attractivité notable sur le marché du travail. En particulier pour les entreprises d’accueil qui après avoir investi du temps auprès de ces apprentis, reconnaissent l’atout de recruter un jeune professionnel dont les compétences correspondent à des besoins très spécifiques de postes et qui plus est, possède déjà une connaissance de l’entreprise» note Robin Finotto.

 

Conclusion

« Une insertion professionnelle plus rapide, des contacts et un salaire » résume Tiphaine pour qui les atouts de la formation par apprentissage sont incontestables. Côté entreprises, Robin Finotto observe chez Roche « une vraie volonté de développer l’apprentissage et de capitaliser sur les recrutements qui ont été faits pour embaucher les jeunes à l’issue du stage ». Considérés comme de jeunes professionnels expérimentés, les alternants constituent un solide vivier de talents pour les recruteurs.