Rappel à l’ordre pour les grossistes répartiteurs

Le ministère de la Santé vient d’arbitrer le conflit en faveur des pharmaciens d’officine. Marisol TOURAINE vient d’adresser un courrier à la Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique (CSRP) lui rappelant les obligations des grossistes répartiteurs et les règles en matière de frais de livraison. L’USPO demande donc aux grossistes répartiteurs de cesser de facturer des frais de livraison, de solder les contentieux et de rembourser les pharmaciens qui ont payé indument des frais de livraison. « Je regrette que l’attitude de certains grossistes répartiteurs montre l’éloignement entre leur travail et les préoccupations des pharmaciens, déclare Gilles BONNEFOND. Et ça m’inquiète énormément de voir cette distance se créer entre les priorités des grossistes répartiteurs et les besoins de leurs clients ». Le président de l’USPO explique que ces frais de livraison étaient en train de déstructurer le réseau et de pénaliser les pharmacies les plus faibles et les pharmacies en milieu rural. En effet, ces officines ne pouvaient atteindre le chiffre d’affaires imposé par le grossiste pour ne pas payer les frais de livraison.C’est le deuxième rappel à l’ordre en quelques mois. Juste avant de quitter le ministère de la Santé en mai dernier, Xavier Bertrand, avait, lui aussi, pris sa plume pour rappeler aux grossistes les règles en matière de facturation aux officinaux de frais de livraison.

Source : USPO, 5 septembre 2012/Quotifarm, 06 septembre 2012