le DIF est mort, vive le CPF

Depuis le  5 janvier 2015, chaque salarié dispose d’un CPF (compte personnel de formation) qui le suivra tout au long de sa carrière, même en période de chômage. Ce nouveau droit remplace le DIF (droit individuel à la formation). Surprise pour les universités : leurs diplômes sont présents à la marge dans la première liste nationale interprofessionnelle des formations éligibles au compte personnel de formation établie par les partenaires sociaux.